Page d'accueil Chine-Tunisie Sur la Chine Visa Commerce et Investissement Tourisme
Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian au sujet de l'adoption par la Chine des contre-mesures réciproques en réponse à la désignation par les États-Unis de six autres médias chinois comme étant des « missions étrangères »
2020/10/26

Q : La semaine dernière, les États-Unis ont annoncé la désignation de six médias chinois supplémentaires comme étant des « missions étrangères ». Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères a indiqué que la Chine y donnerait des réactions justes et nécessaires. Quelles sont donc les réactions de la Chine ?

R : Ces dernières années, l'administration américaine a imposé des restrictions et difficultés injustifiées aux agences et personnels des médias chinois aux États-Unis dans leur travail normal de reportages, et n'a cessé de les soumettre à une discrimination et à une répression politique croissantes. Cette fois-ci, face à la désignation par les États-Unis de six autres médias chinois comme étant des « missions étrangères », j'ai déjà exprimé la position solennelle de la Chine la semaine dernière, et exhorté les États-Unis à se réengager sur la bonne voie, à corriger leurs erreurs et à retirer la désignation de six médias chinois comme étant des « missions étrangères » pour leur gestion. Mais les États-Unis ont totalement négligé la demande légitime et raisonnable de la Chine ainsi que notre avertissement sévère, et se sont obstinés à intensifier la répression politique et la stigmatisation contre les agences et personnels des médias chinois aux États-Unis.

En réponse, la Chine exige que les bureaux en Chine de six médias américains, à savoir l'American Broadcasting Corporation (ABC), le quotidien Los Angeles Times, la Radio publique du Minnesota, le Bureau of National Affaires, le magazine Newsweek, et l'agence Feature Story News, fournissent par écrit dans les sept jours à venir toutes les informations sur leurs employés, situation financière, opérations, et biens immobiliers en Chine.

Il est à noter que lesdites mesures sont tout à fait des contre-mesures réciproques et nécessaires que la Chine a été forcée de prendre en réponse à la répression injustifiée des États-Unis contre les médias chinois dans le pays. Elles relèvent entièrement de la légitime défense. Les pratiques des États-Unis, basées sur la mentalité de guerre froide et les préjugés idéologiques, ont ciblé spécifiquement les médias chinois, porté gravement atteinte à leurs réputation et image, entravé sérieusement leur fonctionnement normal, et perturbé terriblement les échanges humains et culturels normaux entre la Chine et les États-Unis, révélant l'hypocrisie des États-Unis qui vantent partout la prétendue « liberté de la presse ». La Chine exhorte les États-Unis à se réengager immédiatement sur la bonne voie, à corriger leurs erreurs, et à mettre fin à la répression politique et à la restriction injustifiée contre les médias chinois. Si les États-Unis continuent d'agir arbitrairement et commettent plus d'erreurs, la Chine sera obligée de prendre des contre-mesures renforcées.

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer