Page d'accueil Chine-Tunisie Sur la Chine Visa Commerce et Investissement Tourisme
Conférence de presse du 9 février 2017 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Lu Kang
2017/02/09

Q: Selon des sources d'information, le Président américain Donald Trump a envoyé une lettre le 8 février pour exprimer ses vœux de fête de lanterne au Président Xi Jinping et au peuple chinois de même que sa volonté de développer des relations constructives avec la Chine. Quel est votre commentaire là-dessus ?

R: La lettre du Président Donald Trump est bien arrivée au Président Xi Jinping. Nous apprécions hautement les vœux exprimés par le Président Donald Trump à l'adresse du Président Xi Jinping et du peuple chinois.

Nous accordons une haute importance aux relations sino-américaines. Comme le Président Xi Jinping l'a indiqué, la Chine et les États-Unis assument une responsabilité importante et particulière dans la préservation de la paix et de la stabilité et la promotion du développement et de la prospérité dans le monde et sont liés par une large communauté d'intérêts. La coopération est le bon et unique choix pour les deux pays. Nous entendons travailler ensemble avec la partie américaine à élargir la coopération et à gérer les divergences dans le respect des principes du non-conflit, de la non-confrontation, du respect mutuel et de la coopération gagnant-gagnant de sorte à réaliser plus de progrès dans le développement sain et stable des relations sino-américaines.

Q : Le Ministère des Affaires étrangères a annoncé que la séance de promotion du Yunnan aurait lieu le 17 février et que le Ministre Wang Yi y prononcerait une allocution. Le jour même se tiendra à Bonn la réunion des ministres des affaires étrangères du G20. Cela veut dire que le Ministre Wang Yi ne sera pas présent à la réunion du G20 ? Si non, qui l'y représentera ?

R : Hier, j'ai présenté la position fondamentale de la Chine sur la réunion des ministres des affaires étrangères du G20 à Bonn. Nous pensons que cette réunion qui sera tenue par l'Allemagne en tant que président du G20 est une réunion importante. Comme je l'ai indiqué, nous vous dirons rapidement qui y représentera la Chine une fois que nous disposons des informations là-dessus.

Concernant la séance de promotion consacrée au Yunnan, je suis sûr que vous avez noté les informations officielles sur le site du Centre de presse international.

Q : Le Président américain Donald Trump a eu des conversations téléphoniques avec 18 dirigeants étrangers. Est-ce qu'un entretien téléphonique est prévu entre les Présidents chinois et américain dans les jours à venir ?

R : Nous accordons une grande importance à ce que la Chine et les États-Unis maintiennent d'intenses échanges de haut niveau, lesquels jouent un rôle irremplaçable dans le développement des relations bilatérales. Depuis l'investiture du Président Donald Trump, les deux pays sont toujours en étroite communication.

Q : Le Président Xi Jinping a effectué une visite d'État réussie en Suisse en janvier dernier. Récemment, la Présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard a fait savoir dans une interview que la Suisse était l'un des rares pays invités au Forum pour la coopération internationale sur l'initiative « Ceinture et Route », lequel est consacré à l'interconnexion et à la construction d'infrastructures. Selon elle, la Suisse pourrait y faire partager ses expériences dans le domaine des infrastructures et signer de nouveaux accords de coopération économique avec la Chine. Pourriez-vous le confirmer ? Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : Nous apprécions l'attitude active de la Présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard sur le Forum pour la coopération internationale sur l'initiative « Ceinture et Route ».

Depuis son lancement il y a plus de trois ans, l'initiative chinoise « Ceinture et route » a fait l'objet d'un écho favorable et d'un grand soutien d'une centaine de pays et d'organisations internationales. Une quarantaine d'entre eux ont signé des accords de coopération avec la Chine. Nous souhaitons, à travers l'organisation de ce forum, insuffler ensemble avec les autres parties une nouvelle dynamique à la reprise de l'économie mondiale et à l'approfondissement de la coopération internationale. Nous préparons cet événement avec beaucoup de soins et nous allons publier en temps opportun des informations là-dessus.

Nous saluons la proposition suisse sur le partage des expériences. La contribution de la Suisse à la construction de l'initiative « Ceinture et Route » grâce à ses expériences en matière d'infrastructures sera une concrétisation du partenariat stratégique novateur sino-suisse et profitera au monde entier. Nous serons heureux de voir les pays concernés, y compris la Suisse, participer activement à la construction de la « Ceinture et Route » et mettre effectivement en œuvre les principes du consensus, des actions conjointes et du partage, de sorte que le projet « Ceinture et Route » bénéficie mieux au monde entier.

Q : L'Ambassadeur de Russie en Chine a fait savoir aujourd'hui que le Président Vladimir Poutine participerait au Forum pour la coopération internationale sur l'initiative « Ceinture et Route » en mai prochain et effectuerait une visite en Chine. Veuillez le confirmer. Selon des médias britanniques, la Première Ministre Theresa May sera aussi présente au forum. Pourriez-vous le confirmer ? Quels sont les dirigeants étrangers qui ont confirmé leur participation à ce forum jusqu'à présent ?

R : Nous avons présenté les informations sur le Forum pour la coopération internationale sur l'initiative « Ceinture et Route ». Nous travaillons d'arrache-pied dans les préparatifs et tout avance comme prévu. Comme nous l'avons dit, plusieurs dirigeants et responsables d'organisations internationales ont affiché un grand enthousiasme vis-à-vis de ce forum et une forte volonté d'y participer. Les informations y relatives seront publiées en temps opportun.

Vous avez dit que l'Ambassadeur de Russie en Chine avait parlé d'une éventuelle visite du Président russe en Chine. Nous avons noté les reportages des médias russes sur ce sujet, y compris les propos de l'Ambassadeur de Russie sur une éventuelle visite d'État du Président Xi Jinping en Russie. Concernant les échanges des visites de haut niveau entre la Chine et la Russie, je voudrais souligner que le partenariat global de coordination stratégique sino-russe n'a jamais atteint un niveau aussi élevé dans l'histoire et qu'il est d'une grande valeur grâce au soutien mutuel solide et à la coopération pragmatique tous azimuts entre les deux pays ainsi qu'aux rôles stabilisateurs de plus en plus importants que jouent les deux pays dans le monde.

Les parties chinoise et russe ont la tradition d'effectuer des visites croisées chaque année et de se rencontrer dans des enceintes multilatérales. En 2016, le Président Xi Jinping et le Président Vladimir Poutine se sont entretenus cinq fois. À notre avis, le maintien des échanges intenses de haut niveau joue un rôle d'orientation crucial dans la consolidation de la confiance mutuelle sur les plans stratégique et politique entre la Chine et la Russie, l'approfondissement de leur coopération pragmatique et la promotion de leurs coordination et coopération dans les affaires internationales. Nous entendons œuvrer ensemble avec la partie russe pour faire progresser sans cesse le partenariat global de coordination stratégique et apporter une énergie positive à la prospérité et à la stabilité dans le monde et dans la région.

Comme je l'ai dit tout à l'heure, l'Ambassadeur Andrey Denisov a présenté les informations sur les échanges de haut niveau entre les deux pays. Nous en publierons plus d'informations en temps opportun.

Q : Première question, le Président Xi Jinping a-t-il répondu à la lettre du Président Donald Trump ? Deuxième question, le Premier Ministre japonais Shinzo Abe et le Président Donald Trump vont s'entretenir pour confirmer le renforcement de l'alliance nippo-américaine. Comment y réagissez-vous ?

R : Sur la première question, j'espère que vous avez noté que la Maison blanche vient juste d'annoncer que le Président Donald Trump avait fait parvenir une lettre de vœux au Président Xi Jinping. Et je viens juste de confirmer que nous l'avons reçue.

Sur la deuxième question, nous avions indiqué sur cette tribune qu'en principe, nous n'avions pas d'objection au développement des relations bilatérales entre les États-Unis et le Japon ou entre d'autres pays. Mais nous estimons toujours que les échanges entre les pays concernés ne doivent pas avoir des impacts négatifs sur la paix, la stabilité et la sécurité dans la région.

Q : Le message de vœux du Nouvel An du Président Donald Trump au Président Xi Jinping semble arriver un peu tard. Pensez-vous que cela révèle l'insuffisance de ses connaissances sur les traditions chinoises ? Ou c'est simplement parce qu'il est très occupé ?

R : Je pense que vous allez trop loin. Vous êtes en Chine depuis des années. Vous pouvez vous renseigner encore un peu sur la place de la fête des lanternes dans les traditions du Nouvel An chinois.

Q : Selon la Maison blanche, le Président Xi Jinping a fait parvenir un message de félicitations au Président Donald Trump pour son investiture avant que ce dernier ne lui « réponde » par le courrier. Pourriez-vous nous parler du contenu de la lettre du Président Xi Jinping ?

R : Le Président Xi Jinping a adressé ses félicitations au Président Donald Trump après son investiture.

Q : Hier, vous avez dit que des dirigeants européens, africains, asiatiques et latino-américains seraient invités au Forum pour la coopération internationale sur l'initiative « Ceinture et Route » prévu en mai prochain à Beijing. Cela veut dire que le Président Donald Trump ne sera pas invité?

R : Ce que j'ai dit hier, c'est que des dirigeants européens, africains, asiatiques, latino-américains et « d'autres régions » seraient invités.

Q : La Chine invitera-t-elle le Président Donald Trump au Forum pour la coopération internationale sur l'initiative « Ceinture et Route » ? Est-ce qu'un entretien téléphonique est prévu entre les deux Chefs d'État ? Si oui, quand ?

R : Je réponds d'abord à la deuxième question. En fait, j'y ai déjà répondu tout à l'heure. Nous accordons une grande importance au maintien des échanges de haut niveau entre la Chine et les États-Unis. Ces échanges jouent un rôle irremplaçable dans le développement des relations sino-américaines. Les parties chinoise et américaine sont toujours en étroite communication depuis l'investiture du Président Donald Trump.

Maintenant la première question, ces derniers jours, a été posée à plusieurs reprises la question de savoir qui participeront, au nom des pays et des organisations internationales, au Forum pour la coopération internationale sur l'initiative « Ceinture et Route ». Comme toujours, quand nous organisons un événement important de ce genre, nous restons en étroit contact avec les différentes parties tout au long de la préparation. Les informations plus précises seront publiées en temps opportun. Ce que je peux vous dire maintenant, c'est que beaucoup de dirigeants et de responsables d'organisations internationales ont exprimé leur volonté de participer à ce forum.

Q : Ma question porte aussi sur l'entretien téléphonique entre le Président Donald Trump et le Président Xi Jinping. Vous avez dit à plusieurs reprises que les deux pays maintenaient des communications et échanges réguliers. Ma question est la suivante : Est-ce qu'un entretien téléphonique est prévu entre les deux Chefs d'État ? Y a-t-il des communications entre les deux parties sur ce sujet et où en est-on ? Y aura-t-il une conversation téléphonique ? Et quand ?

R : Je tiens à souligner deux points. Premièrement, nous accordons toujours une haute importance au maintien des échanges de haut niveau intenses avec les États-Unis. Deuxièmement, les parties chinoise et américaine sont toujours en étroite communication depuis l'investiture du Président Donald Trump.

Q : La Conférence de Munich sur la Sécurité aura lieu du 17 au 19 février. Est-ce qu'il y aura des représentants du Ministère chinois des Affaires étrangères à cette conférence ? Si oui, qui ?

R : Nous trouvons la Conférence de Munich sur la Sécurité importante. Nous sommes en train de réfléchir sur l'envoi d'une délégation de haut niveau à la conférence. Des informations y relatives seront publiées en temps opportun.

Q : J'ai noté que les autorités américaines avaient modifié aujourd'hui la politique de visa pour les citoyens chinois. Quels sont vos commentaires là-dessus ?

R : J'ai à vérifier les détails là-dessus. Nous travaillons toujours à favoriser la circulation des personnes et les échanges humains et culturels avec les autres pays, car c'est favorable, à notre avis, à la consolidation la base populaire des relations entre la Chine et les autres pays. Nous souhaitons poursuivre nos efforts avec les pays concernés pour faciliter la mobilité humaine et à promouvoir les échanges et la coopération dans tous les domaines. Nous espérons aussi que les pays concernés pourront garantir effectivement les droits et intérêts légitimes des ressortissants chinois sur leur territoire.

Q : Cette semaine, l'Asia Society des Etats-Unis a publié un rapport dans lequel des experts du Parti démocrate et du Parti républicain ont fait des propositions à la nouvelle administration américaine sur la politique américaine vis-à-vis de la Chine, appelant cette dernière à s'en tenir au principe d'une seule Chine et en même temps, à adopter une position plus ferme quand la Chine aura violé les intérêts des Etats-Unis. Quel est votre commentaire sur ce rapport ?

R : Sur la question de Taiwan, nous avons présenté à plusieurs reprises notre position de principe. Cette position n'a pas changé. La partie américaine doit s'en tenir à la politique d'une seule Chine et aux principes énoncés dans les trois communiqués conjoints sino-américains et gérer adéquatement les questions relatives à Taiwan.

Le rapport que vous avez évoqué porte sur les différents aspects des relations sino-américaines, on y voit bien que la convergence d'intérêts entre la Chine et les Etats-Unis est plus profonde que jamais depuis près de 40 ans, et les champ et les potentiels de la coopération bilatérale, très vastes. Cela prouve justement que les deux pays partagent entre eux beaucoup d'intérêts communs et assument ensemble des responsabilités particulières. Ils sont appelés à élargir leur coopération et à bien gérer leurs divergences. C'est ainsi que les relations sino-américaines apporteront véritablement des bénéfices tangibles aux deux peuples et aux autres peuples du monde.

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer