Page d'accueil Chine-Tunisie Sur la Chine Visa Commerce et Investissement Tourisme
Conférence de presse du 10 janvier 2019 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Lu Kang
2019/01/10

Q : Nous avons lu les informations publiées par la partie chinoise sur la visite du dirigeant suprême de la RPDC Kim Jong-un en Chine. Quel est votre commentaire sur les résultats de cette visite ? Cette année marque le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la RPDC. Comment voyez-vous les perspectives des relations Chine-RPDC ?

R : La Chine et la RPDC ont toutes deux publié des informations sur la visite du Président Kim Jong-un en Chine. La Chine apprécie hautement la visite du Président Kim Jong-un effectuée au tout début de la nouvelle année et à l'occasion du 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Comme vous l'avez noté, le Secrétaire général et Président Xi Jinping a eu des rencontres et entretiens approfondis et amicaux avec le Président Kim Jong-un. Les deux dirigeants ont procédé à des échanges de vues approfondis sur les relations bilatérales et les questions d'intérêt commun et sont parvenus à un important consensus. Autant que je sache, les deux parties se sont également communiqué leur situation intérieure respective.

Le Parti communiste chinois (PCC) et le gouvernement chinois attachent une grande importance aux relations de coopération d'amitié avec la RPDC. Le PCC et le gouvernement chinois ont pour politique inébranlable de bien maintenir, bien consolider et bien développer les relations entre la Chine et la RPDC. Grâce aux efforts conjoints des deux parties, les relations entre la Chine et la RPDC ont inauguré un nouveau chapitre historique en 2018. Par des actions concrètes, les deux parties ont montré la forte vitalité de leur amitié, et leur ferme volonté de promouvoir conjointement le processus de règlement politique de la question de la péninsule coréenne.

Cette année marque le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la RPDC. La Chine entend maintenir des échanges de haut niveau avec la RPDC, renforcer la communication stratégique et approfondir la coopération pragmatique pour promouvoir un nouveau développement continu des relations entre la Chine et la RPDC dans la nouvelle ère, faire progresser continuellement le processus de règlement politique de la question de la péninsule coréenne, travailler au mieux-être des deux peuples et contribuer activement à la paix, à la stabilité, au développement et à la prospérité de la région et du monde.

Q : Selon l'agence KCNA, le dirigeant suprême de la RPDC, Kim Jong-un, a invité le Président Xi Jinping à effectuer une visite en Corée du Nord. Quand le Président Xi se rendra-t-il à Pyongyang ?

R : La Chine et la RPDC ont la tradition de maintenir des échanges de visites de haut niveau qui jouent un rôle important pour orienter et promouvoir le développement des relations bilatérales. Nous souhaitons renforcer les échanges de haut niveau, approfondir la communication stratégique et élargir les échanges et la coopération avec la RPDC. Nous publierons en temps opportun les informations en la matière lorsque nous en aurons.

Q : Un article publié hier par l'ambassadeur de Chine au Canada, Lu Shaye, a attiré l'attention de l'extérieur. L'ambassadeur Lu a évoqué l'arrestation par la Chine de deux citoyens canadiens comme une mesure de rétorsion contre la détention de Meng Wanzhou par le Canada, et a affirmé que la mesure chinoise correspond à de la légitime défense. Est-ce que cela revient à reconnaître que l'arrestation par la Chine de deux citoyens canadiens est une vengeance contre le Canada ?

R : J'espère que vous pourrez lire et comprendre l'article de l'ambassadeur Lu Shaye de manière objective. Si vous connaissez le chinois, je vous conseille de lire l'article en chinois pour éviter toute déformation ou extrapolation de l'article de l'ambassadeur Lu par certains reportages ou commentaires.

En ce qui concerne le cas de Meng Wanzhou, nous avons confirmé la position de la Chine à plusieurs reprises. La partie canadienne, admettant clairement que Mme Meng Wanzhou n'a enfreint aucune loi canadienne, a procédé à sa détention injustifiable et injustifiée, à la seule demande de la partie américaine. Le peuple chinois a exprimé sa vive indignation face à cet acte. Nous demandons à la partie canadienne de corriger immédiatement son erreur et de libérer sans tarder Mme Meng Wanzhou.

Quant aux deux Canadiens que vous mentionnez, la partie chinoise a déclaré explicitement au monde entier qu'ils sont soumis, conformément à la loi, à des mesures contraignantes pour être soupçonnés de participer à des activités nuisant à la sûreté nationale de la Chine.

Q : Pouvez-vous confirmer que le Président Xi Jinping a effectivement accepté l'invitation de Kim Jong-un pour aller à Pyongyang ? Selon l'agence KCNA, le Président Xi Jinping avait déjà reçu une telle invitation en mars 2018. Si oui, pourquoi n'est-il pas encore allé en RPDC ?

R : Comme je viens de le dire, la Chine et la RPDC ont toujours la tradition de maintenir des échanges de visites de haut niveau, et ces échanges jouent un rôle important dans l'orientation et la promotion du développement des relations bilatérales. Veuillez rester patients, nous publierons en temps utile les informations à ce sujet lorsque nous en aurons.

Q : Nous avons noté la mise en chantier officielle à Shanghai de la première usine de Tesla à l'étranger. Le PDG de Tesla, Elon Musk, a dit hier que la rapidité et l'efficacité du développement de la Chine étaient impressionnantes, qu'il s'efforcerait de faire de l'usine de Shanghai l'une des usines les plus avancées au monde pour obtenir des bénéfices mutuels et des résultats gagnant-gagnant. Il a également fait savoir que la réforme et l'ouverture de la Chine ont été soutenues par des mesures solides et qu'à long terme, il est très optimiste quant à l'avenir de la Chine. Quel est votre commentaire sur ces remarques optimistes ?

R : J'ai noté les reportages concernés. Vous devez également savoir que le Premier Ministre Li Keqiang a rencontré le PDG Musk hier après-midi. L'usine de Tesla à Shanghai est le premier projet à capitaux exclusivement étrangers après la suppression par la Chine du plafonnement du capital d'investissement étranger dans le secteur des véhicules à énergies nouvelles. Nous saluons le lancement du projet.

D'après ce que j'ai appris par les médias, il n'a fallu qu'environ six mois à Tesla pour signer le contrat, conclure le contrat foncier et entamer officiellement la mise en chantier. Je suppose que c'est l'une des raisons pour lesquelles M. Musk est ravi et ému. Cela montre bien que les différentes mesures politiques d'ouverture de la Chine sont véritablement mises en place. Cela montre également qu'un grand nombre d'entreprises étrangères sont confiantes dans l'engagement de la Chine pour poursuivre la réforme et l'ouverture, et dans les perspectives de croissance de l'économie chinoise.

Depuis les 40 ans de réforme et d'ouverture, de nombreuses entreprises étrangères se sont implantées sur le marché chinois et ont contribué au processus de réforme et d'ouverture de la Chine tout en partageant les dividendes du développement économique chinois. La Chine adhère à la stratégie d'ouverture pour des avantages mutuels et des résultats gagnant-gagnant. Nous souhaitons que davantage d'entreprises étrangères prennent une part active au nouveau cycle d'ouverture de la Chine de haut niveau et puissent mieux partager les opportunités offertes par le développement de la Chine.

Q : Les médias disent que le gouvernement norvégien envisage d'emboîter le pas à d'autres pays occidentaux pour exclure Huawei de la construction de son réseau 5G. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? Pensez-vous que cela compromettra la conclusion d'un accord de libre-échange entre la Chine et la Norvège ?

R : Je ne veux pas et ce serait gênant pour moi de commenter de tels reportages, car il est injuste de critiquer la politique du gouvernement d'un pays uniquement en se référant à des reportages qui ne font que répéter les mots des autres. Peut-être devriez-vous demander au gouvernement du pays mentionné dans les reportages d'apporter des éclaircissements sur sa position officielle.

Par principe, le gouvernement chinois encourage toujours les entreprises chinoises à se conformer aux lois et règlements des régions et des pays dans lesquels elles exercent leurs activités, ainsi qu'aux règles commerciales. Dans le même temps, nous demandons également aux autres pays d'accorder un traitement impartial et égal aux entreprises chinoises. La dernière partie de votre question met en fait un principe en évidence, à savoir que les traitements équitables et égaux doivent être basés sur la réciprocité. Je crois que ce n'est une bonne nouvelle pour aucune économie si un tel équilibre est rompu.

Q : Une entreprise américaine de vêtements de sport a décidé de ne plus importer de produits de Chine, affirmant que ceux-ci sont fabriqués par des « travailleurs » détenus dans un centre d'éducation et de formation du Xinjiang. Avez-vous des commentaires à ce sujet ?

R : Pouvez-vous me donner le nom de cette entreprise ?

(Précision du journaliste) : Badger Sportswear. Elle fait des vêtements de sport pour les étudiants.

R : Par principe, nous ne faisons aucun commentaire sur la production ou les activités d'une entreprise. Cependant, si cette entreprise, mentionnée dans les reportages d'Associated Press, met un terme à ses relations commerciales avec la Chine sur la base de fausses informations, j'estime que c'est vraiment dommage pour cette entreprise.

Je tiens à souligner que, premièrement, la Chine a aboli le système de rééducation par le travail. L'éducation et la formation professionnelles au Xinjiang n'ont rien à voir avec le « travail forcé » allégué par certaines parties. Deuxièmement, le président du gouvernement de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, Shohrat Zakir, a déjà présenté en détail l'éducation et la formation professionnelles au Xinjiang. Vous pouvez vérifier cela.

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer