Page d'accueil Chine-Tunisie Sur la Chine Visa Commerce et Investissement Tourisme
Déclarations de la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Hua Chunying du 15 août 2019
2019/08/15

Q : Le 14 août, le Président américain Trump a posté plusieurs messages sur Twitter : « Of course China wants to make a deal. Let them work humanely with Hong Kong first ». Il a également suggéré une éventuelle rencontre avec le dirigeant chinois. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : Les affaires de Hong Kong sont purement des affaires intérieures de la Chine. Comme nous l'avons noté, le Président Trump avait déclaré précédemment : « Hong Kong fait partie de la Chine. Ils devront s'en occuper eux-mêmes. Ils n'ont pas besoin de conseils ». Nous espérons que les États-Unis tiendront leur parole.

La Chine a une position constante et claire sur les consultations économiques et commerciales sino-américaines. Nous espérons que les États-Unis pourront travailler de concert avec la Chine pour mettre en œuvre le consensus dégagé par les deux Chefs d'État à Osaka, et trouver une solution mutuellement acceptable par le dialogue et les consultations sur un pied d'égalité et sur la base du respect mutuel.

En ce qui concerne les contacts de haut niveau, les Chefs d'État chinois et américain restent en communication à travers des réunions, des appels téléphoniques et des correspondances.

Q : Le Premier Ministre Shinzo Abe a envoyé une offrande en espèces au sanctuaire Yasukuni alors qu'aujourd'hui marque l'anniversaire de la défaite du Japon dans la Seconde Guerre mondiale. Certains membres du cabinet et du parlement japonais ont visité le sanctuaire Yasukuni. La partie chinoise a-t-elle des commentaires à faire à ce sujet ?

R : Nous avons noté l'évolution négative du côté japonais concernant le sanctuaire Yasukuni. Cela reflète encore une fois l'attitude erronée de certains responsables politiques japonais envers l'histoire. Nous exhortons la partie japonaise à honorer véritablement son engagement et à prendre des mesures concrètes pour regagner la confiance des pays voisins asiatiques et de la communauté internationale.

Q : Selon des médias, le Département américain du Commerce a inscrit quatre entreprises, dont China General Nuclear Power Corporation (CGNPC), sur la liste des entités sujettes au contrôle des exportations. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

R : Comme la Chine l'a noté, le Département américain du Commerce a inscrit, le 13 août, sur la liste des entités sujettes au contrôle des exportations, China General Nuclear Power Corporation et ses trois filiales. Cela constitue un abus par les États-Unis du concept de sécurité nationale et des mesures de contrôle des exportations. Cela nuit non seulement aux entreprises chinoises, mais également aux entreprises américaines et d'autres pays concernés. La Chine s'oppose fermement à la décision des États-Unis, qui porte atteinte aux intérêts de la Chine et d'autres pays par des politiques unilatérales et protectionnistes. Nous espérons que les États-Unis pourront bien percevoir la situation, mettront fin à leurs actes erronés et s'en tiendront à des consultations sur un pied d'égalité pour trouver une solution.

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer