Engagement collectif pour protéger notre planète Terre
2021/05/06

Dérèglement climatique, perte de la biodiversité, désertification, pollution de l'air, de l'eau et du sol... Les problèmes environnementaux sont des défis planétaires qui mettent en jeu l'avenir de l'humanité. Une planète Terre belle et propre dépend de nous tous. C'est un consensus fort et un objectif commun. C'est à chacun d'y apporter sa part de contribution.

Les individus s'engagent

Ouvrir l'application « Ant Forest » et recueillir des points « énergie verte », c'est la première chose que fait Zhang chaque matin. Ce petit train-train lui a permis de planter une dizaine d'arbres en quatre ans. « Ant Forest a changé mon mode de vie », dit-il, « je suis encouragé à enregistrer ma faible empreinte carbone au quotidien, par exemple en empruntant les transports en commun ou en réglant mes factures en ligne. Pour chaque action menée, je reçois des points d'énergie verte et lorsque j'accumule un certain nombre de points, un arbre réel est planté. »

« Ant Forest » est la plus grande initiative de plantation d'arbres lancée en Chine. À l'instar de Zhang, plus de 550 millions de Chinois ont rejoint cette initiative. Une action concrète, puisse-t-elle paraître anodine, participe à l'effort collectif. Par de simples clics de chacun, motivé ou sensibilisé, ont été plantés plus de 223 millions d'arbres dans les régions les plus arides de la Chine, qui couvrent une superficie de 204 000 hectares. Protéger notre planète Terre, les individus s'y engagent.

Les entreprises agissent

« Je me suis allongé sous la tente en écoutant le vent souffler, la tempête de sable m'a laissé un souvenir vivace. » Voilà des paroles d'une chanson folklorique des années 1980 qui décrivait le désert de Kubuqi, le septième plus grand de Chine. Aujourd'hui, tout a changé. Le désert le plus proche de Beijing s'est transformé en un parc national recouvert de montagnes verdoyantes et d'eaux limpides.

Derrière ces changements, ce sont des efforts constants et des investissements massifs d'entreprises chinoises. À Kubuqi, une entreprise a investi plus de 30 milliards de yuans RMB et s'y est mise au travail depuis plus de 30 ans. Les programmes de désertification et de préservation des écosystèmes qu'elle avait lancés ont réalisé l'impossible : près de 646 000 hectares de désert ont été reboisés, les taux de forestation et de végétation se sont élevés à 15,7% et 53%, les tempêtes de sable ont été réduites de 95%, les précipitations ont quintuplé et la hauteur des dunes a été réduite de moitié. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Les entreprises sont plus conscientes que jamais de l'enjeu environnemental. Protéger notre planète Terre, elles agissent.

La Chine en action

En 2020, les émissions de CO2 par unité de PIB de la Chine ont baissé de plus de 48% par rapport au niveau de 2005, qui, d'ici 2030, baisseront de plus de 65%. Aujourd'hui, la part des énergies non fossiles dans la consommation des énergies primaires représente plus de 15% et atteindra près de 25% en 2030. Ces résultats remarquables ont été obtenus grâce aux efforts énormes et inlassables. Nous poursuivrons l'effort pour parvenir au pic des émissions avant 2030 et à la neutralité carbone avant 2060, comme l'a annoncé le Président Xi Jinping. Chose promise, chose due. La Chine honore toujours ses engagements. « Les eaux propres et les montagnes vertes valent leur pesant d'or ». « Nous devons protéger l'environnement comme protéger nos yeux ». La vision est en train d'être traduite en actions concrètes. Déterminée à bâtir la civilisation écologique, la Chine persévérera pour promouvoir le développement vert en vue de construire une belle Chine.

L'année 2021 est une « année cruciale » pour la cause environnementale au niveau planétaire, pour reprendre le terme du Secrétaire général des Nations Unies António Guterres. Elle sera marquée par des échéances importantes : la COP15 sur la biodiversité à Kunming, le Congrès mondial de la nature de l'UICN à Marseille, la COP26 sur le changement climatique à Glasgow... Ce sont autant d'opportunités pour dégager une synergie en faveur de la gouvernance environnementale mondiale. La Chine est prête à y prendre toute sa part et appelle les différents pays à, à la lumière du principe des responsabilités communes mais différenciées, intensifier leurs actions en fonction de leurs réalités et capacités respectives. Les pays développés devront accroître effectivement leur soutien aux pays en développement en matière de fonds, de technologies et de renforcement des capacités. Pour protéger notre planète Terre, c'est à chaque acteur d'assumer ses responsabilités.

Comme dit un adage chinois :« Un arbre géant naît d'un germe infime ; une tour à neuf étages part d'une poignée de terre. » Pour protéger notre planète Terre, la solution réside dans l'action conjointe de chacun. Ce n'est qu'en unissant les efforts de tous que nous pourrons construire un monde propre et beau.