Inauguration d'une nouvelle période de « cinq ans d'or » de la Coopération Lancang-Mékong : Réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Coopération Lancang-Mékong à Chongqing
2021/06/09

Le 8 juin 2021, la sixième réunion des Ministres des Affaires étrangères de la Coopération Lancang-Mékong (LMC) s'est tenue à Chongqing. Le Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi et le Ministre des Affaires étrangères du Myanmar Wunna Maung Lwin ont co-présidé la réunion, à laquelle ont participé le Ministre laotien des Affaires étrangères Saleumxay Kommasith, le Vice-Premier Ministre cambodgien et Ministre des Affaires étrangères Prak Sokhonn, le Vice-Premier Ministre thaïlandais et Ministre des Affaires étrangères Don Pramudwinai, et le Ministre vietnamien des Affaires étrangères Bui Thanh Son. Ayant pour thème « Vaincre la pandémie dans la solidarité et promouvoir ensemble le relèvement post-COVID-19 », la réunion a passé en revue les progrès de la LMC, fait le bilan des expériences utiles au cours des cinq dernières années et planifié les points clés de la coopération dans la prochaine étape.

M. Wang a dit que le fleuve reliait les six pays. Le lancement de la LMC a été motivé par un fleuve, qui rassemble tous les pays riverains. Au cours des cinq années écoulées, la LMC a fait voile et continue d'avancer. Nous adhérons au bénéfice mutuel et promouvons une coopération pragmatique fructueuse ; nous prenons en compte les besoins de développement des six pays et renforçons continuellement la dynamique endogène de la coopération ; nous défendons l'ouverture et l'inclusion, et promouvons énergiquement la paix et le développement sous-régionaux. La LMC est ainsi devenue l'un des mécanismes de coopération émergents les plus dynamiques au niveau sous-régional.

M. Wang a rappelé que depuis l'année dernière, sur fond de propagation de la pandémie, les six pays de la LMC ont sérieusement mis en œuvre les consensus atteints lors de la 3e réunion des dirigeants et de la 5e réunion des Ministres des Affaires étrangères, mis en pratique le Plan d'action quinquennal de la LMC, mené énergiquement la coopération antiépidémique, favorisé ensemble la reprise économique et approfondi continuellement les échanges humains et culturels, ce qui a permis de maintenir le développement de haut niveau de la LMC. Nous avons donné l'exemple de la coopération dans la lutte contre la COVID-19, créé une nouvelle dynamique de la croissance économique, hissé la coopération en matière de ressources en eau à un nouveau niveau, réalisé un nouveau développement dans le bien-être social et formé une nouvelle structure de la coopération multidimensionnelle.

M. Wang a noté que la LMC était un nouveau type de mécanisme de coopération au niveau sous-régional initié par les six pays riverains avec d'amples consultations, des contributions conjointes et des bénéfices partagés. En l'espace de cinq ans, le mécanisme s'est développé rapidement avec des résultats remarquables, ce qui est attribuable à quatre expériences :

Premièrement, nous avons appliqué le principe de coopération de bon voisinage et d'amitié. Nous défendons l'égalité entre tous les pays, grands ou petits, forts ou faibles, favorisons la coopération par le biais de consultations et de discussions, multiplions les échanges, prenons en compte le niveau de confort des autres parties, n'assortissons notre coopération d'aucune condition politique et nous soutenons mutuellement dans la poursuite de voies de développement adaptées aux conditions nationales respectives.

Deuxièmement, nous avons adhéré au principe de coopération consistant à accorder la priorité au développement. Nous nous concentrons sur le développement et la coopération, en établissant le mode de la LMC « axé sur le développement, orienté vers l'efficacité et basé sur les projets », en démontrant la grande efficacité de la LMC avec les progrès réalisés chaque jour et les résultats obtenus chaque année, et en créant une structure de développement coordonnée et interconnectée.

Troisièmement, nous avons mis en œuvre l'idée de coopération gagnant-gagnant. Nous défendons l'ouverture et l'inclusion, encourageons la promotion mutuelle et le développement coordonné de la LMC avec la Stratégie de coopération économique Ayeyawady-Chao Phraya-Mékong (ACMECS), le Programme de la coopération économique de la sous-région du Grand Mékong, la Commission du Mékong (MRC) et d'autres mécanismes, apportons ensemble une contribution à la construction de la communauté de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est), contribuons avec l'approche et la sagesse de la LMC au perfectionnement de la gouvernance régionale.

Quatrièmement, nous sommes restés fidèles à l'engagement initial de placer le peuple au-dessus de tout. Nous plaçons toujours le peuple au centre de nos préoccupations, traitons leurs soucis et inquiétudes comme les nôtres, déployons de grands efforts pour promouvoir la coopération dans des domaines urgents tels que l'éducation, la santé, les femmes et la réduction de la pauvreté, et favorisons une culture de la LMC marquée par le traitement égal, l'entraide sincère et l'entente comme une famille, ce qui a permis à plus de populations de bénéficier de la LMC.

M. Wang a souligné que se tenant au nouveau point historique, la Chine appliquerait fermement le principe d'« amitié, sincérité, réciprocité et inclusivité » de la diplomatie de voisinage avancé par le Président Xi Jinping et travaillerait avec les pays riverains du Mékong pour partager les opportunités de développement, répondre ensemble aux défis et faire progresser la construction d'une communauté d'avenir partagé des pays du Lancang-Mékong. Il est suggéré de se concentrer sur les six aspects suivants dans la prochaine étape :

Premièrement, approfondir la coopération antiépidémique. La Chine continuera à fournir de l'aide en matière de vaccins et de matériels médicaux aux pays du Mékong. Il faut faire bon usage du Fonds spécial pour la santé publique, soutenir la construction des laboratoires de biosécurité et des projets de surveillance épidémique et de prévention et de contrôle des maladies infectieuses transfrontalières, et renforcer la coopération dans la médecine traditionnelle.

Deuxièmement, promouvoir ensemble la reprise économique. Il faut explorer la synergie entre la LMC et le « nouveau Corridor commercial international terre-mer », renforcer la facilitation du dédouanement et la coopération en matière de capacités de production, la connectivité, l'économie numérique et l'innovation scientifique et technologique. Nous devons mettre en valeur le Centre de coopération agricole Lancang-Mékong, et faire de la Conférence de l'alliance de coopération touristique des villes Lancang-Mékong et du Forum de la culture et du tourisme des maires de villes Lancang-Mékong des succès. Nous devons favoriser la reprise économique et l'amélioration du bien-être social des six pays à travers le Fonds spécial pour la LMC.

Troisièmement, élargir la coopération sur les ressources en eau. Nous devons bien organiser la deuxième Réunion ministérielle sur la coopération en matière de ressources en eau Lancang-Mékong, mener des études conjointes sur la prévention des inondations, la lutte contre la sécheresse, la réduction des catastrophes, la surveillance des informations hydrauliques et le changement des conditions hydrologiques, et améliorer la plateforme de partage des informations. Il nous faut aussi mener le dialogue sur les politiques environnementales, la coopération sur la conservation de la biodiversité et lutter efficacement contre l'exploitation forestière et le trafic des espèces sauvages illégaux.

Quatrièmement, faire avancer la coopération pragmatique au niveau local. Nous devons organiser un forum sur la coopération entre les gouvernements locaux des pays du Lancang-Mékong et renforcer la coopération dans le commerce frontalier, l'e-commerce transfrontalier et les parcs économiques frontaliers.

Cinquièmement, renforcer la compréhension mutuelle entre les peuples. La Chine est prête à continuer de partager ses expériences en matière de lutte contre l'extrême pauvreté avec les autres pays, à soutenir l'aide aux femmes en milieu rural, la diversification de l'économie rurale et le développement des zones frontalières. Il faut intensifier la coopération dans des domaines tels que les ressources humaines, le tourisme culturel, les médias, le sport, les femmes et les enfants.

Sixièmement, perfectionner le mécanisme de coopération. Nous devons élaborer le Plan d'action quinquennal de la LMC (2023-2027). La Chine continuera à soutenir les pays du Mékong dans la mise en œuvre de davantage de projets à travers le Fonds spécial pour la LMC.

M. Wang a déclaré qu'en envisageant l'avenir, la Chine était disposée à travailler avec les cinq pays pour adhérer toujours à l'esprit Lancang-Mékong dit « Fleuve partagé, avenir partagé », approfondir davantage le bon voisinage, l'amitié et la coopération pragmatique, construire activement la Ceinture de développement économique Lancang-Mékong et continuer à bâtir une communauté d'avenir partagé pour les pays du Lancang-Mékong. La Chine souhaite conjuguer ses efforts avec les pays de la LMC pour promouvoir conjointement la reprise économique, la prospérité et le redressement du Lancang-Mékong dans l'ère post-COVID-19, jouer un rôle actif dans la construction du partenariat stratégique Chine-ASEAN d'un niveau plus élevé, et apporter une plus grande contribution à la promotion de la coopération Sud-Sud et de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030 des Nations Unies afin d'inaugurer une nouvelle période de « cinq ans d'or » de la LMC.

Les Ministres des Affaires étrangères participants ont hautement apprécié le discours de M. Wang. Ils ont pleinement reconnu les résultats encourageants obtenus dans divers domaines dans le cadre de la LMC au cours des cinq dernières années et ont apprécié le rôle important joué par le mécanisme dans la promotion du développement économique des différents pays concernés, l'amélioration du bien-être de leurs populations, la protection de l'environnement, la multiplication des échanges humains et culturels, la promotion de la coopération en matière de ressources en eau et dans l'intégration régionale. Ils se sont dits satisfaits du progrès des projets de coopération existants dans le cadre et ont estimé que l'approfondissement de la LMC aiderait à mieux faire face aux défis ensemble. Les Ministres des Affaires étrangères ont déclaré que le lancement et le développement de la LMC étaient conformes aux besoins de développement de tous les pays de la région, ont remercié la Chine pour son attachement et sa contribution à la LMC, en particulier pour son assistance sincère fournie aux pays de la LMC dans leur lutte contre la COVID-19 et leur reprise économique, et ont dit espérer que la Chine continuera à jouer un rôle clé dans le processus de la LMC.

Les Ministres des Affaires étrangères ont exprimé leur volonté de maintenir conjointement la forte dynamique de la LMC, d'aligner activement les stratégies de développement, de renforcer la construction d'infrastructures et la connectivité, de mettre pleinement en valeur leurs avantages comparatifs respectifs, d'explorer la possibilité de diverses formes de coopération sur la capacité de production, de promouvoir la coopération dans davantage de domaines tels que l'éducation, la jeunesse et les collectivités locales, et de renforcer la complémentarité et la promotion mutuelles avec d'autres mécanismes régionaux et sous-régionaux afin de parvenir à des avantages mutuels et à une prospérité commune.

La réunion a adopté des documents de consensus tels que la Déclaration conjointe sur le renforcement de la coopération entre les pays du Lancang-Mékong pour le développement durable, l'Initiative sur l'approfondissement de la coopération entre les collectivités locales des pays du Lancang-Mékong et la Déclaration conjointe sur l'approfondissement de la coopération sur la médecine traditionnelle dans le cadre de la Coopération Lancang-Mékong, et a distribué des rapports et des documents de recherches tels que le Rapport d'avancement du Plan d'action quinquennal de la Coopération Lancang-Mékong en 2020, le Rapport d'études conjointes sur la synergie et la coopération entre la Ceinture de développement économique Lancang-Mékong et le nouveau Corridor commercial international terre-mer, la Liste des projets financés par le Fonds spécial pour la LMC en 2021 et la Plateforme de liaison téléphonique directe de la Coopération Lancang-Mékong. La partie chinoise a également distribué des listes telles que la Liste des lettres d'intention de coopération des provinces, régions et villes chinoises avec le gouvernement des collectivités locales des pays riverains du Mékong et les Mesures préliminaires proposées par la Chine pour le renforcement de la synergie entre la Ceinture de développement économique Lancang-Mékong et le nouveau Corridor commercial international terre-mer.

Avant la réunion, M. Wang et les Ministres des Affaires étrangères des cinq pays ont visité l'Exposition sur les réalisations de la LMC et assisté à la cérémonie de lancement de la nouvelle version du site Web du Secrétariat chinois pour la LMC.