Page d'accueil Chine-Tunisie Sur la Chine Visa Commerce et Investissement Tourisme
WANG YI: RENFORCER LA CONSTRUCTION DU FORUM POUR PORTER LES RELATIONS SINO-ARABES À UN NIVEAU SUPÉRIEUR
2014/06/03
 

Le 3 juin, le Quotidien du Peuple a publié un article du Ministre des Affaires Etrangères chinois WANG Yi intitulé « RENFORCER LA CONSTRUCTION DU FORUM POUR PORTER LES RELATIONS SINO-ARABES À UN NIVEAU SUPÉRIEUR ». Voici le texte intégral :

 

Renforcer la construction du Forum pour

porter les relations sino-arabes À un niveau supÉrieur

 

À la veille de l'ouverture de la 6e Conférence ministérielle

du Forum sur la Coopération sino-arabe

 

Wang Yi

 

Le 5 juin prochain, nous accueillirons à Beijing les représentants des pays arabes et de la Ligue des États arabes pour tenir la 6e Conférence ministérielle du Forum sur la Coopération sino-arabe et célébrer avec éclat le 10e anniversaire du Forum. Il s'agit d'une action diplomatique majeure du gouvernement chinois dans le nouveau contexte à l'égard de l'ensemble du monde arabe et d'un grand événement charnière qui créera de nouvelles perspectives pour le développement des relations sino-arabes.

 

En janvier 2004, en vue du développement à long terme des relations sino-arabes dans le nouveau siècle, la Chine et les pays arabes ont annoncé au siège de la Ligue arabe, au Caire, la création du Forum sur la Coopération sino-arabe. C'est une nouvelle initiative prise par les deux parties, résultant tout naturellement du développement constant de leur confiance politique mutuelle et de la montée en maturité de leur coopération pragmatique, qui répond à la tendance générale de la mondialisation et de la coopération régionale. Le Forum sur la Coopération sino-arabe, basé sur l'amitié traditionnelle et promu par la coopération mutuellement avantageuse, vise à réaliser le développement partagé, traduisant la volonté stratégique et la décision commune des deux parties.

 

Après une décennie de développement, le Forum sur la Coopération sino-arabe a porté des fruits abondants avec la mise en place d'une dizaine de mécanismes de coopération, dont la Conférence ministérielle, la Réunion de hauts fonctionnaires, la Conférence des entrepreneurs et Séminaire sur les investissements, le Séminaire sur les relations sino-arabes et Dialogue entre les civilisations, la Conférence sur l'amitié, la Conférence sur la coopération énergétique, le Forum sur la coopération entre les médias, la Réunion de hauts fonctionnaires de la santé ainsi que le Festival des arts arabes en Chine et le Festival des arts chinois dans les pays arabes, permettant d'enrichir considérablement les échanges amicaux entre la Chine et le monde arabe, d'élargir énergiquement les modes de leur coopération mutuellement avantageuse et de guider le développement des relations entre les deux parties.

 

Les dix dernières années ont vu gagner en maturité la confiance politique mutuelle. En 2010, la 4e Conférence ministérielle a publié la Déclaration de Tianjin, annonçant l'établissement dans le cadre du Forum d'une « relation sino-arabe de coopération stratégique pour une coopération globale et un développement partagé », ce qui a porté le dialogue et la coopération collectifs entre les deux parties à un nouveau palier. Par ailleurs, la Chine a établi des relations stratégiques avec l'Égypte, l'Algérie, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, ainsi qu'un mécanisme de dialogue stratégique avec le Conseil de coopération des États arabes du Golfe. La Chine a toujours soutenu les pays arabes dans leurs efforts de rechercher en toute indépendance des voies de développement adaptées à leurs réalités nationales et de recouvrer leurs droits nationaux légitimes, y compris la création d'un État indépendant de Palestine. Les pays arabes ont également apporté à la Chine des soutiens précieux sur les questions touchant à ses intérêts vitaux et à ses préoccupations majeures, ainsi que des assistances généreuses lors du séisme de Wenchuan et d'autres catastrophes naturelles. Au cours de la décennie écoulée, le Conseil des Ministres des Affaires étrangères de la Ligue des États arabes a adopté plusieurs résolutions sur le renforcement des relations d'amitié avec la Chine dans les différents domaines. Le développement de la coopération avec la Chine constitue d'ores et déjà un consensus général des pays arabes.

 

Les dix dernières années ont vu la coopération économique et commerciale réaliser un grand essor. Le volume des échanges commerciaux entre la Chine et le monde arabe est passé de 25,5 milliards à 238,9 milliards de dollars américains, soit une croissance annuelle moyenne de plus de 25%. Les importations chinoises de pétrole brut des pays arabes sont passées de 40,58 millions à 133 millions de tonnes, avec une croissance annuelle moyenne dépassant 12%. Le montant annuel des contrats de travaux publics d'entreprises chinoises dans les pays arabes s'est accru chaque année de 27% en moyenne pour passer de 2,6 milliards à 29,1 milliards de dollars américains. Et les investissements directs non financiers effectués par des entreprises chinoises dans le monde arabe sont passés de 17,25 millions à 2,04 milliards de dollars américains par an. Aujourd'hui, la Chine est le deuxième partenaire commercial du monde arabe et le premier partenaire commercial de neuf pays arabes, tandis que le monde arabe est pour la Chine le 7e partenaire commercial, et surtout le premier partenaire énergétique, un grand marché de travaux publics et une destination importante d'investissements à l'étranger. Ces dernières années, la coopération sino-arabe dans les secteurs émergents, tels que la finance, l'aérospatiale et les nouvelles énergies, a également affiché une bonne dynamique de développement vigoureux.

 

Les dix dernières années ont vu s'intensifier les échanges humains. Actuellement, la langue arabe est enseignée dans plus de 20 universités chinoises. 11 Instituts Confucius et une Classe Confucius RCI ont été créés dans huit pays arabes. Et plus de 10 000 étudiants arabes font leurs études en Chine. Huit pays arabes sont classés destinations agréées pour les touristes chinois.  Chaque semaine, 145 vols assurent la liaison entre la Chine et les pays arabes, et plus de 830 000 personnes se déplacent chaque année entre les deux côtés. En l'espace de dix ans, la Chine a formé 15 676 personnes dans différents secteurs pour les pays arabes et envoyé au total un effectif médical de 5 338 personnes  dans neuf pays arabes, fournissant ainsi un soutien intellectuel énergique au développement des pays arabes sur tous les plans. Plus que jamais, l'amitié sino-arabe s'enracine profondément dans les esprits et bénéficie d'un large soutien des peuples.

 

Les expériences du développement du Forum sur la Coopération sino-arabe et des relations sino-arabes au cours de la décennie écoulée peuvent se résumer comme suit : Les deux parties ont toujours su faire preuve de sincérité et de confiance mutuelle pour bien tenir le cap de la coopération stratégique, s'attacher au pragmatisme, à l'efficacité et aux avantages réciproques pour promouvoir le développement commun dans le partage des opportunités, poursuivre les principes d'ouverture, de tolérance et de consensus par-delà les divergences pour rapprocher les cœurs par l'inspiration mutuelle, et garder l'esprit de modernité et d'entreprise pour faire avancer parallèlement la coopération bilatérale et la coopération collective.

 

À l'heure actuelle, la multipolarisation et la globalisation gagnent en profondeur, la diversité culturelle et l'informatisation de la société s'affirment davantage, et de nouvelles révolutions technico-scientifiques se préparent dans différents secteurs. La Chine et les pays arabes, importants pays en développement, se trouvent tous dans une phase cruciale de transformation et de développement. Le 3e Plénum du Comité central issu du 18e Congrès du Parti communiste chinois a pris des dispositions stratégiques sur l'approfondissement global de la réforme en Chine et le peuple chinois est en train d'œuvrer pour réaliser les « deux objectifs centenaires » et le rêve chinois du grand renouveau de la nation. Le Moyen-Orient traverse aujourd'hui des mutations, réajustements et transitions majeurs sans précédent et les pays arabes accélèrent leurs efforts en vue des changements. Les 1,3 milliard de Chinois et les 300 millions d'Arabes sont appelés à saisir les opportunités et à travailler la main dans la main pour relever ensemble les défis et réaliser un développement commun.

 

Cette conférence adoptera une déclaration de Beijing , un plan d'action 2014-2016 et un plan de développement 2014-2024, donnant ainsi des orientations ambitieuses pour le développement des relations sino-arabes et l'édification du Forum dans les dix ans à venir. La Chine présentera à cette occasion sa politique envers les pays arabes dans le nouveau contexte et avancera de nouvelles idées et initiatives sur le renforcement de la coopération pragmatique sino-arabe. Cette conférence non seulement inaugurera une nouvelle décennie encore plus brillante dans la construction du Forum, mais aussi appellera à la mobilisation générale pour faire passer les relations sino-arabes à un niveau supérieur.

 

- L'approfondissement des relations de coopération stratégique sino-arabes exige une base solide. Les deux parties ont à poursuivre la dynamique d'échanges de haut niveau, à mettre en valeur les mécanismes à différents niveaux dans le cadre du Forum comme la Conférence ministérielle et la Réunion de hauts fonctionnaires, et à engager des dialogues et des consultations sur les questions planétaires d'ordre politique, économique et sécuritaire pour illustrer le caractère stratégique de leurs relations. Il convient de  se soutenir mutuellement sur les questions touchant aux intérêts vitaux et majeurs de part et d'autre et de renforcer la coordination et la coopération dans les affaires internationales et régionales pour faire évoluer les rapports de force internationaux dans un sens favorable aux pays en développement et défendre les intérêts communs de la Chine et des pays arabes.

 

- L'approfondissement des relations de coopération stratégique sino-arabes exige une source intarissable. Au croisement ouest de la « Ceinture économique de la Route de la Soie » avec la « Route de la Soie maritime du 21e siècle » (« une Ceinture et une Route »), les pays arabes sont des partenaires naturels et importants de la Chine dans la construction d'« une Ceinture et une Route ». La Chine espère intensifier la coopération avec les pays arabes tant dans les domaines traditionnels tels que l'énergie, l'économie, le commerce et les infrastructures, que dans les secteurs émergents comme le nucléaire, l'aérospatiale et les nouvelles énergies pour partager les fruits de développement et promouvoir une prospérité commune. Les pays arabes souhaitent également répondre, par leur stratégie de « se tourner vers l'Est », à l'ouverture de la Chine vers l'Ouest et faire valoir leurs avantages comparatifs en vue de gagner davantage d'opportunités et de possibilités de développement. Les deux parties doivent faire de la construction conjointe d'« une Ceinture et une Route » une source intarissable pour orienter le développement de leurs relations dans les dix ans à venir. Seule une source pérenne et pleine de vitalité assurera dans la durée le succès de la coopération mutuellement bénéfique sino-arabe.

 

- L'approfondissement des relations de coopération stratégique sino-arabes exige des échanges socioculturels denses et riches. Les deux parties doivent continuer à bien organiser le Dialogue entre les civilisations, le Forum sur la coopération entre les médias, la Conférence de l'amitié, le  Festival des arts arabes en Chine, le Festival des arts chinois dans les pays arabes et d'autres activités régulières, élargir la coopération dans les domaines éducatif, sanitaire, technico-scientifique, touristique et de la formation des ressources humaines et mettre pleinement à contribution la « troïka », à savoir les délégations de jeunes, d'experts et intellectuels ainsi que d'élites, pour consolider encore davantage la base populaire de l'amitié entre la Chine et les pays arabes. La civilisation chinoise et la civilisation arabe, ayant chacune son propre système et ses particularités, sont l'une comme l'autre anciennes, profondes, et hautement attachées à leur rôle sur le plan spirituel, ce qui revêt une valeur particulière et positive pour les progrès actuels et futurs de la civilisation humaine. L'accroissement des échanges socioculturels entre la Chine et le monde arabe permettra d'apporter plus de « sagesse orientale » en faveur de la coexistence harmonieuse entre les différentes civilisations et plus d'« idées orientales » à la formation des valeurs du système de gouvernance mondiale.

 

« Montagnes et océans n'éloignent pas les amis aux idéaux communs. » Il y a plus de 2 000 ans, nos ancêtres ont peint ensemble, sur l'ancienne Route de la Soie, une fresque harmonieuse des échanges amicaux entre la Chine et le monde arabe en transcendant les contraintes d'ordre ethnique, culturel et géographique. Aujourd'hui, construire ensemble « une Ceinture et une Route » et dynamiser la Route de la Soie moderne offriront de nouvelles opportunités de développement aux relations sino-arabes. La Chine entend travailler ensemble avec les pays arabes pour saisir les opportunités historiques et approfondir la coopération sino-arabe dans un esprit de gagnant-gagnant et d'innovation en vue de réaliser leur rêve grandiose du renouveau de la nation ! Faisons du 10e anniversaire du Forum sur la Coopération sino-arabe un nouveau point de départ et travaillons la main dans la main sur cette lancée pour un plus bel avenir des relations sino-arabes et du Forum !

 

(Wang Yi est Ministre chinois des Affaires étrangères)

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer